Eductour au dobo Tahamasina-Vohitrambato et foret d’Analabe

Dans le cadre de mise en œuvre du plan d’action opérationnelle des tours opérateurs membres de l’Office Régional du Tourisme de Toamasina, un éductour de deuxième édition a été réalisé en date du 13 Juillet 2019. Cet éductour a pour objectif principal de faire connaitre aux tours opérateurs locaux les sites touristiques aux alentours de Toamasina.

Lors de l’évaluation de l’éductour Farafaty, les participants ont décidé de réaliser l’éductour dans les sites touristiques suivant : Dobo Tahamasigny, Site de relocalisation Vohitrambo et Foret Agnalabe. Professionnel en la matière, le guidage a été assuré par Discovery tours. Le trajet d’Antsampanan’ny Bassin-drano jusqu’à Vohitrambato est distant de 15 km.

Les participants l’éductour se fait à pied, pour mieux découvrir les parcours de visite et les attraits touristiques de chaque coin visité.  Le nombre des participants sont 52.

Visite de Dobo Tahamasigny

Le dobo de Tahamasigny est tué à dix (10) km de Tamatave. Pour y aller il faut emprunter la piste rurale qui commence à Antsapanan’ny Bassin-drano. Il est à noter que le Dobo Tahamasigny est accessible durant toute l’année.Il est parmi le site touristique de la région Antsinanana grâce à sa valeur culturelle qui confère à un aspect magique.

Suivant l’instruction de guide, les participants ont suivi la directive cultuelle après avoir demandé l’autorisation auprès de gardien du Dobo.

La visite a commencé par l’explication de la raison d’être de l’éductour sur ce lieu. Ensuite, le guide a expliqué l’itinéraire de l’activité culturelle dans le Dobo Tahamasigny.

Il est à signaler que le Dobo Tahamasigny est un lieu de culte et de l’offrande.

Sur une pierre sacrée, le demandeur va invoquer la clémence de fagnahy tsigny en demandant la bénédiction tout en se livrant de boisson alcoolique et de mettre de l’argent en guise d’offrande. Les demandeurs de vœux baignent dans le Dobo Tahamasigny, lequel plongent les racines des arbres pour purifier l’eau. De nombreuse personne s’y rendent pour faire de vœux ou tsikafara. On dépose l’offrande sous forme de miel ou boisson alcoolique, ou sacrifice de volaille ou pièce de l’argent en prononçant les vœux. On attache de tissu blanc pour honorer les ancêtres et quand les vœux sont exaucés, les demandeurs y reviennent pour remercier les fagnahy tsigny en nouant de tissu rouge comme la photo illustre. Selon la promesse des demandeurs envers les esprits, ils font eux même le sacrifice de zébu ou de volaille.

Grâce à l’infiltration naturelle, le Dobo Tahamasigny est toujours propre.

D’après l’explication du guide, le viande de porc et la réalisation des activités cultuelles le jour du mardi et jeudi sont interdits.

Cette éductour coïncide avec le fandroana de certaine personne, mais les concernés demandent aux participants de l’éductour de ne pas prendre la photo durant leur passage.

En bref, on peut dire que le Dobo Tahamasigny est riche en histoire et possède de valeur culturelle qui mérite d’être classé comme patrimoine culturelle immatérielle de la région Antsinanana bien que l’origine du nom Toamasina vienne de Tahamasigny.

Visite de site de relocalisation Vohitrambato

Les participants à l’éductour ont rallié la piste communale pour rejoindre le village de Vohitrambato qui se situe à 15 km d’Antsapanan’ny Bassin-drano.

Cette visite a pour objectif de découvrir le site de relocalisation qui est devenu actuellement site touristique en termes de randonnée.

Vohitrambato est riche en histoire. Il est créé entre 2007-2008. L’implantation de la société Ambatovy dans leur village d’origine a favorisé la création du village. Il est à signaler que cette communauté est originaire de quartier aux alentours de l’usine et parc à résidu et du site de l’usine d’Ambatovy avant la construction des infrastructures Antanandava.

La société Ambatovy a appuyé la communauté de Vohitrambato pour améliorer la condition de vie de chaque ménage par la mise en place des systèmes de compensations transitionnelles avec la prise en compte de toute aspect de relocalisation comme éducation, santé, hygiène, agriculture, artisanat.

Actuellement, la population de ce site bénéficie de 11 bornes fontaines, EPP, hôpital et des multiples appuis techniques relatifs aux besoins fondamentaux.

Visite dans la forêt d’Analabe

La visite dans la forêt d’analabe fait partie du programme de l’éductour du 13 Juillet 2019.

Administrativement, ce foret est inclus dans le fonkotany de Vohitrambato. Sa superficie est 20ha et géré par la fédération Fehizoro.

Grace à ses attraits touristiques à savoir l’endémicité des 59 variétés floristiques et abritant de dizaine de famille faunistique, l’éductour dans cette localité a pu faciliter l’appréciation de la belle nature de la région Antsinanana.

Analabe est connue par son originalité et l’entretien par la communauté.

Le 20 septembre 2018, la remise officielle du plan d’aménagement écotourisme a été signée par le DREF, DIRTO, Fédération Fehizoro et l’ONG Miarintsoa.

A l’intérieur de cette forêt, il y a des pistes aménagées par la communauté avec l’appui de la société Ambatovy pour faciliter la circulation.

Cette forêt est un refuge des lémuriens surtout le Bokombolo et les oiseaux puis des reptiles.

Raison pour laquelle que les participants à l’éductour a organisé de séance de reboisement de bambou (volo) pour préserver et faire nourrir les Bokombolo (lémurien mangeur de bourgeon de bambou).

La forêt d’Analabe présente également des paysages variés comme les différents types de forêt, à l’intérieur qui sont occupées par des gros arbres et aux alentours par des savanes.

Elle est praticable durant toute l’année.

Il est accessible en 4*4 jusqu’à Vohitrambato. La circulation à l’intérieur de cette forêt doit se faire à pied.

La population de la zone périphérique est hétérogène avec 11 hameaux constitue dans le fokontany de Vohitrambato.

Le terme Analabe signifie grande forêt primaire. Son nom indique les caractéristiques de cette forêt.

Des diverses espèces d’épiphytes, de liane, de fougères et les orchidées se démarquent la forêt d’Analabe.

Les faunes et flores dans la forêt d’Analabe y sont prêtes pour permettre aux touristes d’effectuer des activités favorites.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

83 Boulevard Joffre Toamasina 501
+261 20 53 912 14
+261 20 53 302 05
accueil.ortt@moov.mg
direction.ortt@moov.mg
www.tamatave-501.com

Newsletter

Abonnez-vous pour avoir les dernières informations touristiques de la côte Est.

contactez-nous